Quelques mentions obligatoires de l’étiquetage du miel

Depuis de nombreuses années, les dispositions légales mises en place par les gouvernements obligent les entreprises de denrée alimentaire à énumérer certaines caractéristiques utilisées pour fabriquer leurs produits. Cela est généralement fait dans le but de permettre aux consommateurs d’avoir une idée sur les ingrédients utilisés dans la préparation des aliments mangés quotidiennement. Par conséquent, il sera plus facile de modifier son alimentation en fonction de ses besoins. Toutefois, sachez que les informations à mentionner sur les étiquettes varient en fonction de chaque denrée alimentaire. Cela concerne notamment les miels mis en vente sur le marché. Quelles sont les mentions obligatoires dans l’étiquetage du miel ?

La dénomination de vente 

Il faut cliquer pour lire d’autres articles plus intéressants. La dénomination de vente doit impérativement figurer sur l’étiquetage du miel mis en vente par n’importe quelle entreprise. Il peut s’agir par exemple du :

A lire également : Trouver l'endroit idéal pour votre séminaire d'entreprise

  • Miel de fleur ;
  • Miel de miellat ;
  • Miel de rayon ;
  • Miel filtré ;
  • Miel destiné à l’industrie. 

En dehors des miels filtrés ou destinés à l’industrie, les autres dénominations peuvent être complétées par certaines indications sur l’origine florale ou végétale du produit mis en vente. Il ne faut pas oublier également les origines régionales, territoriales ou topographiques. Par ailleurs, la qualité du miel doit également figurer sur l’étiquetage du produit. Il peut s’agir par exemple des mentions comme le miel crémeux ou le miel de printemps. Par contre, sachez que chaque mention à mettre sur l’étiquetage du miel doit impérativement être vérifiée au niveau du produit. Les commerçants n’ont pas le droit d’induire les acheteurs en erreur sur les qualités substantielles du produit à acheter. Dans le cas échéant, ils se retrouveront devant les juridictions pour fraude et vente de produits qui ne répondent pas aux exigences des consommateurs.

Le lieu d’origine du miel et de la gelée

Récemment, en juillet 2022, de nouvelles lois sur l’alimentation ont été mises en place par les autorités gouvernementales. L’une d’entre elles concerne particulièrement l’étiquetage des miels. En effet, celle-ci préconise que les commerçants soient obligés de mentionner par ordre pondéral décroissant sur l’étiquette, les différentes bases utilisées lorsqu’il s’agit d’un miel composé de plusieurs mélanges. Cette recommandation ne doit pas être négligée, quelle que soit la provenance des miels utilisés pour la composition du produit.

A lire en complément : Profitez des avantages d’un lissage de prêt immobilier

La liste des ingrédients

À la différence de la dénomination de vente et de l’origine du miel, les commerçants ne sont pas obligés de mentionner les ingrédients utilisés pour concevoir les miels mis en vente. Cela est prévu par l’article 19 alinéa premier du code de la consommation. En effet, le règlement concernant l’information du consommateur sur les denrées alimentaires reste passif à ce niveau. Toutefois, cela ne prend pas en compte la composition des mélanges de miel, car celle-ci doit impérativement être mentionnée.